Aller au contenu principal
il est important de traiter votre animal au plus vite lorsqu'il est la proie de parasites

Quels sont les différents parasites chez le chat, quels sont les risques et comment s’en débarrasser ?

Les chats sont la cible de parasites externes comme les puces, les tiques mais aussi internes : les vers. Il est important de vite réagir dès lors que votre animal est infesté d’autant que certaines maladies sont transmissibles à l’homme. Il est possible de prévenir l’arrivée de ces parasites, notamment par un passage annuel chez le vétérinaire.
 

1)    Les différents types de vers

On compte plusieurs types de parasites chez le chat : les tiques, les puces et les vers. Chez ces derniers, on compte plusieurs familles : les helminthes dont font partie les ascaris, ankylostomes et « ténias » puis les protozoaires, essentiellement Coccidies et Giardia. 

•    Les plus communs sont les ascaris, ces vers ronds peuvent être transmis à de jeunes chatons par le placenta ou le lait de leur mère. Les chats adultes se font infester en ingérant malencontreusement des larves ou des œufs présents dans leur environnement ou par l’intermédiaire de puces par exemple.

•    Les vers du cœur qui bouchent leurs vaisseaux sanguins sont généralement transmis par des piqûres d’insectes. On les retrouve dans de nombreuses en Amérique du Nord et dans certains pays méditerranéens d’Europe.

•    Les vers pulmonaires : on les détecte lorsque le chat tousse et souffre d’écoulements nasaux. Les œufs sont pondus dans les poumons, les larves se dirigent dans le tube digestif du chat par les alvéoles puis on les retrouve dans les selles.

•    Les vers solitaires et plats appelés ténias sont ceux dont on pense en premier quand on pense aux vers chez le chat. Un ténia est composé de plusieurs vers qui se séparent et qu’on retrouve dans ses selles. 

•    Les Giarda ne sont pas tout à fait considérés comme des vers à proprement parlé mais sont des parasites unicellulaires et généralement la cause de diarrhée chronique. Ils peuvent être transmissibles à l’homme.

Les puces qui se nourrissent du sang des animaux, ne sont pas à prendre à la légère puisqu’elles contiennent des œufs de ver parasite. Vous pouvez les détecter si vous constatez que votre animal se gratte, si vous observez des petits points noirs ou des lésions cutanées à la surface de sa peau. 

puce chez le chat gros plan

2)    Que faire si mon chat a des parasites ?

Si votre animal est infesté, il faudra rapidement contacter votre vétérinaire qui vous prescrira un traitement adapté. S’il a des vers, il vous recommandera alors un vermifuge en comprimé que vous pourrez mélanger à sa nourriture ou à l’aide d’une pipette, à appliquer au niveau du cou à la surface de la peau pour éviter qu’il ne lèche le produit. 

Faites attention, si vous avez un chien, les produits prescrits ne sont pas les mêmes que pour les chats, d’où le fait de consulter un professionnel de la santé.

traitez votre animal dès que vous remarquez les parasites

3)    Comment éviter que mon chat ai des parasites ?

Le meilleur moyen de prévenir l’apparition des vers chez votre animal est d’utiliser des vermifuges. Généralement le vétérinaire en prescrit tous les ans ou plus fréquemment, selon le mode de vie de votre chat. 

Pour prévenir des puces, ne lésinez pas sur une bonne hygiène, notamment de litière.

4)    Quand vermifuger mon chat ?

D’une manière générale, on recommande de vermifuger un chat 2 fois par an voir 4 selon son mode de vie, qu’il vive en appartement comme en milieu extérieur.

Les chattes gestantes doivent être vermifugées 15 jours avant la mise-bas et deux semaines après. Les vers inactifs profitent de ce moment pour revenir en force à travers la tétée.

Si vous avez un chaton, il doit être vermifugé toutes les deux semaines le premier mois puis une fois par mois jusqu’à ses 6 mois. 

Si vous avez plusieurs animaux à la maison, profitez de tous les traiter en même temps afin qu’ils ne s’infestent pas entre eux. En revanche, ne vermifugez pas pendant la période de vaccination car cela peut nuire à son efficacité. 

5)    Les parasites transmissibles à l’homme

De nombreux vers sont contagieux pour les humains qui sont en contact avec des animaux. Le Dipylidium caninum par exemple, présent autant chez le chat que chez le chien, est un ténia qui peut conduire à une infection intestinale. 

Le plus souvent, ce sont les enfants qui sont infestés en premier, ils se laissent lécher le visage, caressent leurs animaux de compagnie sans forcément se laver les mains derrière, mains qu’ils mettent à leur bouche ingérant ainsi de nombreux œufs.
Si vous constatez que votre enfant est plus nerveux que d’habitude, fait des cauchemars, a la diarrhée ou autres symptômes intestinaux, perd du poids ou présente des démangeaisons anales, il est probablement infesté.

Les symptômes peuvent être encore plus graves et s’attaquer au système nerveux, cardiaque ou encore pulmonaire. Il est donc vivement conseillé de contacter au plus vite votre médecin traitant.

Pour prévenir une éventuelle contamination, lavez-vous bien les mains, notamment après avoir nettoyé la litière.

6)    Consulter son vétérinaire

Lors d’une infection de vers chez votre chat, il est plus que conseillé de l’emmener chez le vétérinaire afin qu’il pose un diagnostic et lui administre le traitement adapté. 

De même qu’il existe de nombreuses sortes de parasites il y a plusieurs sortes de vermifuges, anti tiques ou autres traitements pour s’en débarrasser. Ces derniers ne sont pas actifs sur toutes les familles, n’utilisez pas de vermifuge sans avoir eu un avis médical au préalable.