Aller au contenu principal
chat appartement stérilisation

Mon chat ne sort pas : dois-je le stériliser ?

A l’évidence, un chat qui ne quitte pas la maison ou l’appartement a peu de chances de se reproduire, si tant est qu’il ne profite pas d’une fenêtre ouverte pour s’échapper. Mais la stérilisation ne sert pas seulement à empêcher une grossesse non-désirée, et reste fortement conseillée aussi bien pour le mâle que pour la femelle.

Des hormones gênantes pour le chat… et le maître !

Lorsque l’on pense à faire stériliser un animal, nous risquons de projeter sur lui un sentiment humain : « c’est horrible, pauvre bête, elle va être malheureuse ». Cet anthropomorphisme risque de vous induire en erreur.

Votre chat ou votre chatte ne vous tiendra jamais rigueur de l’avoir fait stériliser : les notions de désir, sexuel ou de maternité, n’existent pas chez l’animal. Bien au contraire, libérés du tiraillement de ne pouvoir satisfaire leurs hormones, ils vivront bien plus sereinement.

A la maison, le changement de comportement d’un chat non-stérilisé en période de reproduction est aussi difficile à vivre pour ses maîtres : miaulements, stridents ou rauques, mais surtout très sonores ; jets d’urine pour attirer les mâles chez la femelle, ou pour marquer son territoire chez le mâle ; agressivité… Votre meilleur(e) ami(e) va se transformer en petit monstre !

Mais rassurez-vous, contrairement à certaines idées reçues, la stérilisation ne va pas changer fondamentalement le caractère de votre compagnon, et ne le rendra pas apathique : s’il est joueur, votre chat le restera, et trouvera toujours plein d’autres bêtises à faire pour vous agacer et vous amuser, et vous montrer qu’il reste le chef à la maison !

Vous protégez sa santé

Si l’on met de côté les risques de blessures ou d’infection liés aux bagarres, auxquels un chat d’intérieur n’est normalement pas exposé, la stérilisation permet aussi de prévenir certains cancers et risques d’infection de l’appareil génital, notamment chez la femelle.

Il existe un risque que votre chat soit plus facilement sujet à la prise de poids ou à des problèmes urinaires s’il est stérilisé. Mais pas d’inquiétude ! Ce risque est faible et facilement contrôlable : assurez-vous qu’il s’hydrate suffisamment et dispose d’une nourriture adaptée, jouez avec lui pour le faire se dépenser, et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire en cas de doute.

Enfin, si chez la femelle la contraception peut sembler une alternative, elle n’est pas sans risque et peut provoquer des effets secondaires parfois très néfastes.

A quel âge stériliser mon chat ou ma chatte ?

Idéalement, la stérilisation doit intervenir avant la puberté de l’animal, en général vers ses 6 mois. Là encore, contrairement aux idées reçues, il ne sert à rien d’attendre une première portée avant de faire stériliser votre chatte. Elle sera même moins exposée aux risques de tumeurs mammaires si elle est stérilisée avant ses premières chaleurs.

En outre, si votre chat n’est pas encore identifié, vous pouvez demander à votre vétérinaire d’effectuer la pose de sa puce au cours de l’opération, afin d’épargner à votre petite boule de poils une intervention et une anesthésie postérieures.

Mais une stérilisation plus tardive, que vous adoptiez un animal déjà grand ou que souhaitez connaître avant les joies d’une portée de chatons, ne pose pas non plus de problème, et présente presque autant de bénéfices pour la santé et le bien-être de votre compagnon.

Dans tous les cas, demandez conseil à votre vétérinaire, et sachez que certaines formules d’assurance santé animale peuvent prendre en charge tout ou partie des frais de l’opération.