Aller au contenu principal
puce-tatouage-chat

Puce, tatouage : pourquoi faut-il identifier son animal ?

L’identification d’un chien ou d’un chat est généralement requise par les assureurs de santé animale avant de souscrire. Dans le cadre des soins vétérinaires et de leur remboursement, elle joue le même rôle que le numéro de Sécurité Sociale pour une mutuelle de santé humaine.

Une obligation légale

Chiens et chats appartiennent à la catégorie des carnivores domestiques, dont l’identification dépend de l’I-CAD. L’identification est obligatoire en France pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 et les chats nés après le 1er janvier 2012. En cas de cession d’un animal non encore identifié (don ou vente), elle est à la charge du cédant.

Surtout, l’identification d’un animal est la seule manière d’attester l’identité et les coordonnées de son propriétaire. Si votre chien ou votre chat se perd ou est accidenté, c’est grâce à elle que vous pourrez le retrouver ! N’oubliez donc pas de signaler tout changement de coordonnées si vous déménagez ou changez de téléphone.

L’identifier avant de l’assurer

Ce numéro unique d’identification permet également de confirmer l’identité d’un animal auprès du vétérinaire qui le soigne et de l’assureur qui rembourse les soins. Il est donc nécessaire de faire identifier votre chien ou votre chat avant de l’assurer.

Certaines assurances santé animale peuvent proposer de souscrire pour des animaux qui ne sont pas pucés ou tatoués. Attention toutefois : certaines formules font l’objet d’une surprime, et d’autres risquent d’exclure votre compagnon de tout ou partie des garanties tant qu’il ne sera pas identifié.

Voyager avec son animal

Il est également interdit de voyager hors de France avec un animal non identifié, à la fois pour des questions sanitaires et pour lutter contre le trafic d’animaux. Si le tatouage est une spécificité française, vous pouvez tout de même traverser certaines frontières si votre animal a été tatoué avant juillet 2011.

Mais de plus en plus de pays (Grande-Bretagne, Irlande, Suède…) n’acceptent plus du tout le tatouage comme moyen d’identification d’un animal : la puce électronique est alors obligatoire, même pour un animal tatoué depuis longtemps.

Votre compagnon ne pourra pas voyager avec vous à l'étranger s'il n'est pas identifié !

Puce ou tatouage : comment choisir ?

Outre les questions liées au voyage, le tatouage tend à se marginaliser au bénéfice de la puce électronique, qui présente l’avantage de ne pas risquer de s’effacer avec le temps, et d’être impossible à falsifier.

Certaines personnes ignorant encore l’existence des puces électroniques, il reste envisageable de préférer le tatouage, par exemple pour un chat qui passe beaucoup de temps en liberté : ainsi, il ne sera pas confondu avec un animal errant.

Quel que soit votre choix, l’idéal reste de faire procéder à l’identification de votre animal en même temps que sa stérilisation : vous lui épargnerez le stress d’une consultation et d’une sédation, voire d’une anesthésie, supplémentaires.