Aller au contenu principal
chat obèse

L’obésité chez le chat

L’obésité chez nos chats de compagnie est devenue un fléau aux conséquences nombreuses et parfois sérieuses sur leur santé. Ce n’est pourtant pas une fatalité et avec un peu de responsabilité et d’imagination il est possible de l’éviter.

Certaines études indiquent que dans nos sociétés occidentales, environ 40 % des chats de compagnie souffrent de surpoids ou d’obésité. On estime qu’un chat est en surpoids lorsque son poids dépasse de 20 % son poids normal, tenant compte de son âge, de sa race, de sa santé…

L’obésité chez le chat peut entraîner des pathologies diverses dans les domaines respiratoires, cardiaques et rénaux, mais aussi des problèmes d’articulation. En général un chat en surpoids a une espérance de vie plus courte qu’un congénère au poids normal.

Reconnaître l’obésité du chat

Il est souvent difficile d’admettre et même de déceler que son chat souffre de surpoids ou d’obésité. Il existe pourtant des signes objectifs visibles tels que :

  • Difficultés à sentir les côtes du chat lorsque vous lui palpez les flancs ;
  • Sa taille est peu ou pas marquée lorsque vous le regardez par-dessus ;
  • Essoufflements ;
  • Difficultés à se mouvoir.

Prédispositions raciales et individuelles

Certaines races de chats, sont plus sujettes à l'obésité que d'autres. C'est le cas des Chartreux et des Persans par exemple.

Au sein de toutes les races, certains individus peuvent aussi être prédisposés à la prise de poids.

Alimentation inadaptée en quantité et qualité

L'obésité provient le plus souvent du comportement des maîtres. L'achat des animaux de compagnie ayant le plus souvent une finalité affective, les propriétaires cherchent à leur faire plaisir et les gâtent plus que de raison, ce qui n'arrange en rien le maintien de leur ligne. La cause principale de l'obésité est la suralimentation, associée à une nourriture déséquilibrée, riche en graisses et en sucres.

La distribution de croquettes à volonté, les apports parfois importants de friandises qui font autant plaisir au chat qu'au maître, aggravent encore la prise de poids.

Les chats qui sortent chasser peuvent aussi se nourrir de petites proies sans que vous ne le sachiez !

Insuffisance d'exercice physique

Enfin, le mode de vie sédentaire des chats de compagnie dans nos villes, entraînant un manque d'exercice, complète le tableau clinique. Un chat en effet n’est pas forcément destiné à rester toute sa vie en appartement, il devrait pouvoir sortir chasser. A défaut il faut le faire jouer, lui procurer des occasions de grimper, de sauter sur un arbre à chat, sur des meubles… C’est simple et on n’y pense pas forcément.

La stérilisation peut entraîner de l’obésité

La stérilisation du chat augmentent souvent l'appétit du chat, et modifient la répartition de la masse graisseuse dans le corps. L'animal peut donc rapidement prendre de l'embonpoint. Les 6 premiers mois après la stérilisation sont cruciaux, et le suivi nutritionnel doit être particulièrement rigoureux sur cette période.

Certaines maladies peuvent également rendre votre chat obèse. Votre vétérinaire vous aidera à mettre en place une surveillance alimentaire adaptée.