Aller au contenu principal
Chat castré

La castration du chat

Plus rare que la stérilisation de la chatte, la castration du chat présente aussi de nombreux avantages pour vous propriétaire. Mais aussi pour lui sur le plan de sa santé à long terme.

Les chats peuvent être castrés pour éviter la reproduction. On appelle cela une castration de convenance.

Parfois, on doit effectuer une castration pour des raisons médicales, par exemple dans le cas d’un abcès, d’une tumeur... Mais cela reste des cas exceptionnels.

Il n’y a pas d’âge a priori pour effectuer une castration sur un chat.

Quels sont les avantages de la stérilisation ?

Outre le fait de rendre impossible la reproduction, ce qui peut limiter la prolifération des populations surtout pour les chats ayant un accès à l'extérieur, la castration du chat réduit significativement les manifestations liées aux saisons des amours :

  • Agitation importante ;
  • Vocalises parfois très gênantes ;
  • Dépôts d’urine pour marquer son territoire, qui se trouve être souvent votre intérieur ;
  • Tentatives de fugue
  • Bagarres et leurs conséquences (blessures, abcès, transmission de maladie…)

Les maladies liées de près ou de loin à la castration sont rares chez le chat.

Quels sont les inconvénients de la stérilisation ?

Les inconvénients sont variés, mais dépendent de l'espèce et du sexe :

  • Chez tous les animaux castrés, mâles comme femelles, chiens comme chats, la conséquence majeure est une diminution du besoin en calories. Pour éviter le surpoids et l'obésité chez ces animaux, il faudra donc adapter l'alimentation et maintenir une activité physique ;
  • Chez le chat mâle, le risque de trouble urinaire est supérieur chez le chat castré, mais peut aussi être lié au surpoids et à la sédentarité, fréquents chez le chat castré ;
  • La castration du chat est évidemment définitive.

Le défi de l’alimentation

Après castration, le chat un besoin calorique qui diminue d’environ 20% à 30%.

Comme de nombreux chats bénéficient de croquettes à volonté, ils mangent souvent en excès, et prennent du poids. Pour éviter cela, il est indispensable de limiter la quantité d’aliment disponible. En revanche, limiter la quantité de calories ne doit pas être associé à une diminution de l’apport en protéines et autres nutriments indispensables. D’où la nécessité d’une alimentation adaptée.

Si votre chat mange des croquettes et a faim alors que vous limitez la quantité disponible, il y a plusieurs solutions qui peuvent être appliquées simultanément :

  • Distribuer les croquettes en quantité limitée, en plusieurs repas, grâce à un distributeur avec un minuteur, une gamelle labyrinthe ou un pipolino ;
  • Passer progressivement à des croquettes pour chat adulte stérilisé (après la fin de la croissance) ;
  • Donner une partie de la ration sous forme de croquettes et une partie sous forme d’aliment humide, pour apporter un volume de ration suffisant ;
  • Quand le chat est adulte, apporter progressivement des légumes (quelques dés puis quelques dizaines de grammes de courgettes cuites, par exemple) pour apporter du volume à la ration.

Et accompagnez ces dispositions par des exercices physiques pour votre chat : jeux, arbre à chat, sorties dans le jardin…