Aller au contenu principal
chenilles processionnaires du pin

Les chenilles processionnaires, un danger pour votre chien

Les chenilles processionnaires peuvent provoquer de graves lésions chez votre chien. Leurs nombreux poils urticants peuvent causer de très lourds dégâts et mettre la vie de votre ami canin en jeu. Que faire en cas de contact ? Voici quelques conseils.

Est-ce que les chenilles processionnaires sont dangereuses pour mon chien

La chenille du pin et la chenille du chêne

En France, deux espèces sont responsables de la majorité des envenimations : la chenille processionnaire du pin et la chenille processionnaire du chêne.

Les chenilles processionnaires de pin mesurent plusieurs dizaines de millimètres de long. Elles présentent un aspect brun avec des taches rougeâtres sur le dessus et les flancs ainsi qu'une face ventrale jaune. Elles pondent leurs œufs sur les pins, dans des nids. Par la suite, ces indésirables se métamorphosent en un magnifique papillon : le Thaumetopoea pityocampa. 

La chenille du chêne, également appelée Thaumetopea processionae a le ventre de couleur jaune, son corps recouvert de longs poils est gris. On le retrouve la plus souvent sur les chênes et les noyers.

Elles seraient communes si elles n’étaient pas fortement velues et ne se déplaçaient pas en file indienne caractéristique : la fameuse procession. Elles sont recouvertes de plus de 700 000 longs poils (ou soies) qui sont fortement allergisants. Ces derniers sont reliés à une glande contenant de la thaumétopoéine. Ce venin est très puissant et un simple contact peut provoquer une forte douleur et des dégâts importants.

Le chien est plus affecté que le chat étant donné sa nature souvent plus confiante.

Saison et lieu de vie de la chenille processionnaire

Les nids de chenilles processionnaires sont particulièrement reconnaissables. Ils se présentent sous forme de grosses boules composées de fils de soie. Ils se situent le plus souvent en haut d'une branche de pin. Ces lépidoptères se nourrissent des aiguilles de ce même arbre.

Les chenilles processionnaires descendent de leur nid dès le printemps (mars-avril) jusqu'au début de l'automne. Une fois au sol, elles s'enterrent dans des trous où elles tisseront leur cocon pour passer du stade de chrysalide à celui de papillon. À partir du mois de juin, elles sortent de leur cocon, puis les mâles et les femelles s'accouplent. Ces dernières s'envolent pour déposer leurs œufs (entre 70 et 300) sur les aiguilles des pins.

Les chenilles processionnaires sont originaires du sud de la France. Mais sont désormais présentes sur une bonne partie du territoire français de novembre à juillet. Le réchauffement climatique et donc la hausse des températures, favorisent la colonisation de régions jusqu’alors épargnées (notamment la région parisienne). Leur population évolue d'année en année suite aux modifications environnementales. 

Chenille processionnaire sur le sol

Comment savoir si mon chien a touché une chenille processionnaire ?

Les poils urticants

Lorsqu’ils se cassent (au moindre contact), les poils des chenilles libèrent une substance fortement irritante, la thaumapoéine. Celle-ci est extrêmement allergisante. Ces poils sont présents sur les chenilles, dans le nid et à proximité de celui-ci mais peuvent aussi être portés par le vent sur plusieurs kilomètres.

Les symptômes dépendent de la zone exposée et se déclarent 2 à 3 heures après exposition. L’ingestion est, de loin, le mode d’exposition le plus fréquent et le plus potentiellement grave chez le chien et le chat.

Mon animal a reniflé ou a mangé une chenille processionnaire, est-ce grave ?

Dans les quelques heures qui suivent l’exposition, l’animal présentera des signes d'empoisonnement : des démangeaisons, une salivation importante et des vomissements. On va ensuite voir apparaître un gonflement de la face et/ou de la langue, une difficulté à respirer et de la fièvre. Ces symptômes sont potentiellement graves, votre animal est alors en danger.

Si les poils urticants ont été en contact direct avec la langue ou la muqueuse buccale de votre ami canin, celle-ci peut tripler de volume. Une tuméfaction très importante et une vive douleur affecteront votre animal. La langue changera de couleur, elle deviendra grise et pourra se nécroser. Une amputation pourrait être inévitable. La réaction sera violente et impliquera de graves conséquences. Le pronostic vital de votre petit compagnon sera en jeu. Il est capital de vous rendre dans une clinique vétérinaire de toute urgence. La prise en charge de votre animal de compagnie doit être rapide.

L'œil de mon chien a été en contact avec un poil 

Le vent peut transporter les poils urticants et votre petit compagnon a pu en recevoir un dans les yeux. Il ressentira une très forte douleur suite à l'irritation. Celle-ci peut entraîner de graves lésions lors des déplacements des poils dans l'œil. Il peut apparaître des conjonctivites ou des ulcères de la cornée. 

Mon chien a touché avec sa patte une chenille

Votre chien a pu rentrer en contact avec une chenille ou un nid lors de ses balades. Sa patte a donc touché un ou des poils. Dans cette situation, examinez attentivement les zones entre les coussinets, la peau y est plus fine. Si vous remarquez une inflammation ou une rougeur, cela peut être un symptôme de contamination. Consultez sans tarder un vétérinaire. Pour manipuler votre chien, munissez-vous de gants pour vous protéger. Les humains ne sont pas à l'abri de ce risque.

chien qui donne la patte

Comment soigner une piqûre de chenille urticante ?

Quels sont les symptômes d'une piqûre ?

Il ne faut surtout pas toucher l’animal sans protection : vous pourriez aussi entrer en contact avec les poils urticants ! Si vous devez toucher votre chien, toutes les surfaces de votre corps susceptibles d’être en contact avec lui doivent être protégées : a minima, mettez des gants et des lunettes. Les habits qui auront été en contact avec l’animal devront être enlevés précautionneusement avec des gants pour éviter le contact et la dispersion des poils.

Essayez autant que possible d’empêcher l’animal de se frotter.

Votre chien peut présenter une réaction allergique comme un œdème de Quincke. Ce dernier peut provoquer une grave détresse respiratoire. 

Combien de temps après la piqûre doit-on aller consulter ?

Il s’agit d’une urgence vitale, l’animal doit être emmené très rapidement chez le vétérinaire qui pourra réaliser les soins et traitements adaptés à la situation pour lui donner les meilleures chances. Dans la grande majorité des cas, il est possible que votre compagnon reste sous observation. Cette piqûre peut engendrer un choc anaphylactique ou une insuffisance rénale. L'assurance pour chien rembourse les frais de soins engagés. 

Si votre ami canin ne peut plus s'alimenter, le vétérinaire pourrait lui poser une perfusion. Dans le pire des cas, si les techniques de réanimation ne sont pas efficaces, votre animal de compagnie pourrait être amené à être euthanasié.

Comment traiter une piqûre de poils urticants

Sachant qu'un seul contact est dangereux, il est dans tous les cas nécessaire de consulter un professionnel de santé animale. Il est tout de même possible de faire un shampooing avec du savon de Marseille pour enlever la substance, avant d'aller au rendez-vous. 

Si votre compagnon a eu un contact buccal avec la chenille, vous pouvez essayer de lui faire lécher de la glace à la vanille. Cela permettra de calmer la douleur ainsi que l'inflammation. Quoi qu'il en soit, il ne faut en aucun cas donner de l'eau froide (il avalerait les poils urticants) ou lui donner de la nourriture.

Quel traitement peut être mis en place ?

Suivant l'étendue des lésions et la gravité du cas, votre vétérinaire peut proposer un traitement anti-inflammatoire, des antibiotiques, des anti-douleurs et des pansements gastriques. Il faut attendre environ 48 heures avant de voir les résultats. 

En cas de contact avec la langue, des lésions irréversibles peuvent apparaître avec une nécrose de la langue. Une amputation partielle est donc malheureusement possible. La perte d'une partie de la langue impactera la suite de la vie de votre chien.

Chenille processionnaire

Nos recommandations :

La prévention

En prévention, vous pouvez planter en bordure de forêt des feuillus. En effet, leur odeur repousse les chenilles. Des nichoirs à mésanges peuvent être installés dans votre jardin. En effet, cinq sortes de mésanges, ainsi que deux sortes coucous et la huppe fasciée se nourrissent de ces parasites. Les nids de ces oiseaux doivent être déposés vers le mois de septembre avant la nidification. 

Ces techniques sont écologiques et relativement simples à mettre en place.

Comment s'en débarrasser

Si vous constatez la présence de chenilles processionnaires dans votre jardin, empêchez vos animaux de sortir. En ce qui vous concerne, il est conseillé de porter des vêtements longs pour éviter les contacts avec les poils volants. Vous pouvez également contacter votre mairie pour connaître la conduite à tenir. Certaines communes ont mis en place des solutions comme des plans de lutte organisés pour gérer le problème.

Vous pouvez essayer une technique simple et écologique. Il suffit de mettre en place au printemps des pièges autour du tronc des arbres, en utilisant un sac plastique. Cette sorte de gouttière récupère les chenilles lors de leur descente en procession religieuse et elles restent dans le sac. Ainsi, les poils ne se dispersent pas à tous vents et aucun produit toxique et polluant n'est utilisé. 

Il est également possible de contacter des entreprises spécialisées dans le domaine de lutte contre ces parasites. N'hésitez pas à contacter ces professionnels. Des précautions doivent être prises lors du détachement des nids. En effet, il faut se munir de gants, de vêtements couvrants, de bottes, se protéger intégralement le visage... Il ne faut pas non plus contaminer l'environnement car les poils et les chenilles mortes peuvent voler et se répandre un peu partout. 

Votre chien doit rester éloigné des chenilles processionnaires. Si vous pensez qu'il est rentré en contact avec l'une d'entre elles, n'hésitez surtout pas, allez consulter votre vétérinaire en urgence. De plus, lors de vos balades en forêt, soyez vigilant, il peut facilement croiser leur chemin.

Publié le 17/04/2024, Corinne Petitfils, éducatrice canin, toiletteuse et rédactrice web

Leader de l'assurance santé animale

Photos : Pixabay