Aller au contenu principal
vermifuger son chat

Le réflexe vermifugation chez le chat

Beaucoup de chats sont contaminés par les vers parasites, sans que cela ne se remarque particulièrement, jusqu’au moment où des lésions ou maladies graves se déclarent. Des mesures simples de prévention sont absolument indispensables.

Les types de vers parasites

Les deux grands types de vers parasites du chat sont :

  • Les vers plats (Cestodes) très connus sous le nom de ténia
    Ces vers parasitent aussi bien les chats que les chiens et ressemblent à des grains de riz en chapelet ;
  • Les vers ronds (Nématodes)
    Ils ressemblent un peu à des spaghetti.

Les vers se fixent dans l’intestin grêle des chats où ils prennent leur forme adulte. Avant cela, ils ont parcouru, à l’état de larve, d’autres organes de votre animal, en causant parfois des lésions importantes. Vous pourrez parfois les observer dans les déjections de votre animal.

La contamination

Plusieurs scénarios :

  • Les œufs des vers sont expulsés dans l’environnement avec les déjections du chat. Ils peuvent alors être ingérés directement par un autre chat ;
  • Les œufs peuvent aussi transiter d’abord par un animal hôte (puce, tique, rongeur…) qui, ainsi contaminé, sera consommé par votre chat ;
  • La contamination peut se produire par une puce ou une tique qui va transmettre le parasite qu’elle véhicule, lors de son repas de sang sur votre chat.

La larve se développe dans l’organisme de votre animal jusqu’à sa forme adulte et recrée alors un cycle complet.

L’homme peut être aussi contaminé. L’ingestion accidentelle d’œufs peut se produire lors de la manipulation d’un chat non vermifugé, ou lors de jeux dans des endroits fréquentés par les chats : bacs à sable, litières… Les enfants sont très exposés.

Les conséquences pour le chat

Les signes les plus visibles d’une infestation par les vers sont les suivants :

  • Ventre ballonné
  • Poil terne
  • Croissance retardée
  • Troubles digestifs (diarrhées, vomissements…)
  • Baisse des défenses immunitaires
  • Démangeaisons dans la région de l’anus
  • Parfois épilepsie et lésions graves des organes attaqués

La protection du chat contre les vers

Pour protéger efficacement votre chat, vos enfants et vous-même, vous devez observer deux principes indissociables : la vermifugation et l’hygiène.

  • Les vermifuges ont des vertus curatives : ils soignent mais ne préviennent pas. Vous devez vermifuger votre chien et votre chat pendant toute sa vie, et ce, dès son plus jeune âge. De façon très fréquente pendant les 12 premiers mois et ensuite 2 à 4 fois par an selon le contexte ;
  • Les femelles gestantes doivent être traitées spécifiquement, avant la saillie, et avant et après la mise-bas avec un vermifuge compatible avec la gestation ;
  • Dans le cas d’une infestation de votre animal par des puces, parlez-en à votre vétérinaire, il pourrait prescrire un traitement spécial ;
  • Les parasites internes sont nombreux, vous devez donc veiller à choisir un produit polyvalent qui va éliminer la totalité des types ;
  • Indiquez à votre vétérinaire les régions que vous visitez avec votre chat, certains parasites peuvent y être plus fréquents qu’ailleurs ;
  • Respectez des règles d’hygiène strictes, surtout avec vos enfants : ils doivent se laver les mains après avoir caressé un chat, ils ne doivent pas manipuler les excréments d’un animal ;
  • Nettoyez souvent les litières, couchages, linges divers et lieux de passage de votre chat.