Aller au contenu principal
Alimentation ménagère chien

L’alimentation ménagère ou domestique pour le chien

L'alimentation ménagère ou ration ménagère aide à comprendre le bien-fondé du régime sur l'hygiène de vie du chien. Elle requiert du temps et un minimum de connaissances en nutrition, mais elle satisfait pleinement l'animal et peut agir efficacement sur certaines pathologies.

Les notions de base de l’alimentation ménagère

L'alimentation ménagère pour le chien est nettement plus contraignante qu'une alimentation industrielle toute prête, mais elle présente des avantages.

Parmi ceux-ci on peut citer l'obtention, grâce à elle, de bons résultats sur certaines pathologies chroniques telles que les maladies articulaires ou les maladies de peau.

Les besoins nutritionnels de l'animal varient en fonction de sa croissance mais aussi en fonction de sa race, de la gestation, de l'allaitement, de certaines maladies ou encore d'allergies...

On peut cependant constituer une ration ménagère de base en mélangeant quelques ingrédients simples qu'il n'est pas utile de varier si l'animal est en bonne santé.

Pour passer d'une alimentation industrielle à une alimentation ménagère, il est conseillé d'observer 5 à 6 jours de transition en diminuant progressivement le volume de croquettes ou de pâté puis en incorporant peu à peu la viande et ensuite des légumes.

L'alternance alimentation industrielle et ménagère n'est pas recommandée. Bien dosés et bien distribués, ces deux types d'alimentation sont aussi complets l'un que l'autre.

La recette type pour un chien

Une ration ménagère type est constituée des éléments suivants :

  • 1/3 de viande cuite ou bouillie,
  • 1/3 de légumes verts et/ou rouges,
  • 1/3 de riz très cuit.

A cela, il faut ajouter des vitamines hydrosolubles (B) comme la levure de bière et des vitamines liposolubles (A, D, E, K) présentes dans les huiles 1ère pression à froid de colza, de tournesol ou encore de sésame (pas d'huile l'olive).

A l’inverse des aliments industriels dans lesquels tous les éléments sont déjà présents, il convient en effet d’ajouter ici des nutriments qui ne sont pas ou trop peu présents dans les éléments de base. Attention donc à ces ajouts, pour éviter toute carence. C’est le plus difficile dans l’alimentation domestique.

En général, une ration quotidienne correspond à 3% du poids du chien, mais cette donnée varie en fonction de l'énergie dépensée par l'animal. Par exemple, pour un chien de 10 kg, prévoyez 300 g.

Le chien est assez facile à nourrir car en seulement trois jours, on peut constater s'il grossit ou s'il maigrit. Il s'agit donc de l'observer et d'adapter son alimentation en cas d'éventuels changements. Une ration ménagère peut être donnée en un ou deux repas.

Les deux repas quotidiens sont bien adaptés aux chiens de grandes races, mais ils présentent l'avantage pour tous les chiens, de limiter la dilatation de l'estomac.

Les aliments qu'il ne faut pas donner au chien

  • Matières grasses cuites ;
  • Gâteaux, sucreries, glaces, crèmes, chocolat ;
  • Pommes de terre, amidon (sauf riz blanc très cuit) ;
  • Pain ;
  • Charcuterie ;
  • Fromages fermentés ;
  • Choux/navets ;
  • Pommes (pour les chiens de petites races).