Aller au contenu principal
Différentes solutions existent pour éloigner un chien qui vient faire ses besoins sur vos fleurs ou votre palier

Comment concocter un répulsif naturel contre le chien ?

Pour éloigner un chien, que ce soit le votre ou celui des voisins qui a pris la fâcheuse habitude de venir faire ses besoins dans votre jardin ou encore d’uriner sur votre palier, différentes solutions existent. 
Les commerces spécialisés regorgent de répulsifs industriels qui ne sont pas toujours très respectueux de l’environnement. De plus, ils peuvent être toxiques pour votre animal de compagnie et souvent coûteux. 
Pour pallier à cela, vous pouvez concocter vous-même un répulsif naturel contre les chiens. Mais encore faut-il savoir quels produits utiliser et comment. Voici quelques conseils et astuces pour vous y aider. 

Par définition, un répulsif naturel contre le chien va repousser l’animal soit parce qu’il sent mauvais, provoque de l’inconfort ou émet des sons désagréables : quoiqu’il en soit, il le dérange. 


Répulsif contre les chiens : pas de solution miracle !


Attention toutefois, il n’existe pas de solution miracle et universelle. Si certains produits semblent efficaces la plupart du temps, chaque chien réagit à sa manière. Il faudra donc passer par une phase de test afin de trouver ce qui fonctionne ou non. 
L’odorat du chien étant 40 fois plus développé que chez l’humain, imaginez à quel point il peut lui être désagréable de renifler une odeur forte et acide comme celle du vinaigre blanc par exemple. 


Vinaigre blanc : un répulsif naturel contre les chiens et sans danger


Produit star utilisé par nos grands-mères depuis des années, c’est également un excellent désinfectant et nettoyant, entièrement naturel. 

vinaigre blanc comme répulsif naturel contre les chiens
Vous pourrez vous en servir à l’état pur ou dilué dans un litre d’eau tiède pour nettoyer ou encore vaporiser la zone concernée. 
Il ne représente aucun danger pour votre compagnon et ne tache pas. Ainsi vous pourrez donc renouveler l’opération autant de fois que nécessaire. 

Alcool antiseptique : à utiliser avec précaution


De même, vous pouvez utiliser de l’alcool antiseptique. Aspergez-en dilué à un peu d’eau ou bien imbibez-en sur des cotons à déposer aux endroits désirés.
Attention en revanche à ne pas en vaporiser directement sur vos plantes mais au niveau de leurs pots. Et surtout, mettez-le hors de portée afin que votre animal ne le lèche pas. 


Ail et marc de café : des recettes faciles pour fabriquer un répulsif naturel contre les chiens

marc de café comme répulsif contre chiens
Toujours avec des produits du quotidien faciles à trouver dans sa cuisine : l’ail et le marc de café. 
Quelle recette pour concocter un répulsif naturel avec ces produits ?

Avec de l’ail :


-    Faites macérer deux gousses d’ail dans un litre d’eau. 
-    Laissez reposer pendant 15 jours. 
-    Puis filtrez la préparation pour pouvoir l’utiliser dans un vaporisateur.


Pour ce qui est du marc de café vous pourrez alors soit : 


-    le saupoudrer à la base des plantations concernées, 
-    le mélanger avec la terre 
-    ou bien en disposer dans un petit récipient à laisser près de la zone à protéger


Des produits à éviter pour risques de brûlures


En revanche, attention au poivre, fleur de souffre ou encore moutarde qui peuvent provoquer des irritations, brûlures et autres problèmes cutanés chez les chiens. 


Répulsifs naturels : les chiens n’aiment pas les fruits


Du côté des fruits, les agrumes peuvent devenir vos meilleurs alliés car les canidés détestent leur odeur ! 
Vous pourrez alors disperser des quartiers de citron, de pamplemousse ou d’orange dans les différents endroits stratégiques. 

En revanche, la seule petite contrainte c’est qu’il faudra veiller à les remplacer régulièrement pour ne pas perdre en efficacité.
 
A noter aussi que du jus de citron ou de pamplemousse en vaporisateur peut s’avérer très efficace pour éloigner votre chien. 
Huiles essentielles : demandez conseil à votre vétérinaire

Les huiles essentielles de lavande, citron, citronnelle ou encore menthe poivrée peuvent être utiles, en diluant une dizaine de gouttes dans un litre d’eau. 

Attention toutefois : si elles paraissent saines et inspirent confiance, méfiance tout de même avec les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles pourront être extrêmement efficaces, d’autres très toxiques. Certaines conviendront parfaitement chez le chien mais pas chez le chat. Si vous avez le moindre doute, prenez conseil auprès de votre vétérinaire avant d’utiliser des huiles essentielles que ce soit pour fabriquer un répulsif mais aussi soigner votre animal de compagnie. 

Répulsifs contre les chiens du commerce : que faut-il éviter ?


Avant de vous tourner vers un répulsif naturel ou non, assurez-vous qu’il n’est pas dangereux pour vous ni pour vos animaux. 
Dans le commerce, par exemple, certaines marques proposent des répulsifs pour chien sous forme de spray au poivre alors que cela peut occasionner des blessures. 

De même, certains produits peuvent s’avérer être efficaces chez le chien mais agressifs et dangereux pour le chat. 

D’une manière générale, l’usage d’un répulsif contre les chiens doit être temporaire avant de régler le problème. 

Que le répulsif soit naturel ou provienne du commerce, veillez à respecter les dosages, à prendre en compte les consignes d’utilisation et autres indications particulières souvent présentes sur l’emballage (fréquence d’utilisation, allergies etc.) De même, ne jamais utiliser ces produits directement sur l’animal mais par le biais d’un vaporisateur ou d’un coton imbibé. 

Marquages urinaire : consultez votre vétérinaire pour en déterminer la cause



En cas de marquage urinaire, il faudra identifier la cause de ce comportement. Votre vétérinaire s’assurera que cela n’est pas dû à une maladie sous-jacente. C’est la raison pour laquelle il est important de consulter avant d’en déduire à un trouble du comportement. 

Enfin, si le problème vient d’un chien du voisinage, vous pourrez en premier lieu en parler avec ses maîtres afin de trouver une solution à l’amiable. En revanche, s’il s’agit d’un animal errant, il sera nécessaire d’avoir recours à un répulsif.