Aller au contenu principal
vieux chien couche

L'AVC chez un chien de 14 ans

L'AVC ou accident vasculaire cérébral peut toucher tous les chiens, mais surtout ceux qui sont âgés, notamment de 14 ans ou plus. Voici toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur l'AVC chez le chien âgé.

A quel âge un chien peut-il souffrir d'un AVC ?

Un chien peut souffrir d'un accident vasculaire cérébral (AVC) à tout âge, mais il est plus fréquent chez les chiens âgés. Les chiens plus jeunes peuvent également être affectés, bien que cela soit moins courant. 

Les AVC sont plus courants chez les chiens de plus de 7 ans. Comme chez les humains, le risque d'AVC augmente avec l'âge en raison de facteurs comme l'hypertension artérielle, les maladies cardiaques, les maladies métaboliques (diabète sucré, hypothyroïdie) et autres affections dégénératives. 

Quels sont les signes annonciateurs d'un accident vasculaire cérébral chez le chien ? 

Les accidents vasculaires cérébraux chez les chiens peuvent être difficiles à anticiper, mais certains signes peuvent indiquer des problèmes neurologiques avant qu'un AVC ne survienne. Voici quelques symptômes précurseurs à surveiller :

  • Changements dans le comportement : Fatigue brutale, baisse de l'activité, confusion, désorientation, comportement anormal ou inhabituel
  • Problèmes de coordination : Difficulté à se déplacer normalement, perte de coordination, tendance à tourner en rond
  • Problèmes visuels : Perte de vision totale ou partielle, pupilles de tailles inégales
  • Problèmes d'équilibre et de posture : Inclinaison de la tête, chutes fréquentes, perte d'équilibre
  • Problèmes alimentaires et de boisson : Difficulté à manger ou à boire, salivation excessive
  • Changements dans les habitudes d'élimination : Incontinence ou difficulté à contrôler la miction et la défécation.

Ces signes peuvent également être associés à d'autres problèmes de santé.

Quels sont les symptômes d'un AVC chez un chien de 14 ans ?

Les symptômes d'un AVC chez un chien de 14 ans sont :

  • Changements de comportement : confusion, désorientation, apathie, diminution de la réactivité, anxiété ou agitation soudaine.
  • Problèmes de coordination et d'équilibre : perte de coordination (ataxie), difficulté à se lever ou à marcher, chutes fréquentes, titubement, incapacité à se tenir debout sans tomber.
  • Problèmes visuels et oculaires : perte de vision partielle ou totale, pupilles de tailles inégales, mouvements anormaux des yeux (nystagmus), regard dans le vague
  • Symptômes physiques : faiblesse ou paralysie d'un côté du corps, inclinaison de la tête d'un côté, tremblements ou secousses musculaires.
  • Douleur et inconfort : gémissements ou pleurs sans raison apparente, sensibilité au toucher ou à la manipulation.

Si vous observez ces signes sur votre animal, consultez immédiatement un vétérinaire.

Quand mon chien titube et ne tient plus sur ses pattes, est-ce que c'est un AVC ?

Si votre chien titube et ne tient plus sur ses pattes, cela peut indiquer un problème neurologique sérieux, tel qu'un AVC. Cependant, d'autres affections peuvent causer des symptômes similaires, comme le syndrome vestibulaire, des intoxications, des traumatismes crâniens, des tumeurs cérébrales ou des maladies métaboliques. Il est important de consulter un vétérinaire très rapidement pour avoir un diagnostic précis. 

Comment voir si mon chien de 14 ans fait un AVC ?

Le diagnostic d'un AVC chez un chien de 14 ans est réalisé par un vétérinaire en plusieurs étapes : 

  • Historique médical : Le vétérinaire commencera par recueillir des informations détaillées sur les antécédents médicaux du chien, y compris les symptômes observés, leur apparition et leur évolution.
  • Examen clinique : Un examen physique complet sera réalisé pour évaluer l'état général du chien. Un examen neurologique détaillé permettra d'identifier les anomalies neurologiques, telles que les troubles de la coordination, la force musculaire, les réflexes et la réponse à la douleur.
  • Analyses de sang et d'urine : Des analyses de sang et d'urine seront effectuées pour évaluer le fonctionnement général des organes générale et identifier d'éventuelles causes sous-jacentes comme des troubles métaboliques, des infections ou des maladies inflammatoires.
  • Imagerie médicale : Une IRM (imagerie par résonnance magnétique) ou un scanner peut être envisagé pour visualiser les différentes parties du cerveau et détecter les lésions cérébrales et confirmer un AVC.

L'assurance santé pour chien peut prendre en charge les frais associés à un AVC.

Quel est le traitement d'un AVC chez un chien de 14 ans ?

Le traitement d'un AVC chez un animal de 14 ans se concentre sur la stabilisation et la rééducation motrice. Initialement, le vétérinaire peut administrer des fluides intraveineux, des médicaments pour contrôler l'inflammation cérébrale et la pression artérielle, et des anticoagulants si nécessaire.

Une fois stabilisé, la rééducation inclut des thérapies physiques pour améliorer la mobilité et la coordination.

Est-ce qu'un chien de 14 ans peut se remettre d'un AVC ?

Un chien de 14 ans peut se remettre d'un AVC, bien que la récupération dépende de la gravité de l'AVC et de la rapidité des soins vétérinaires. Un traitement rapide et approprié, incluant des soins médicaux, de la rééducation et un suivi attentif, améliore les chances de récupération. Beaucoup de chiens montrent des améliorations significatives avec le temps, même si certains peuvent avoir des séquelles permanentes. 

Quel est le temps de récupération suite à un AVC chez un chien de 14 ans ?

Le temps de récupération suite à un AVC chez un animal de 14 ans varie selon la gravité et le type d'AVC, l'étendue des lésions cérébrales et la réponse individuelle du chien au traitement et à la rééducation. Certains chiens montrent des améliorations significatives en quelques jours à quelques semaines, tandis que d'autres peuvent nécessiter des mois pour récupérer partiellement. 

Quelles sont les chances de récupération suite à un AVC chez un chien de 14 ans ?

Le pronostic après un AVC chez un chien de 14 ans dépendent de plusieurs facteurs, notamment la sévérité de l'AVC, la rapidité de la prise en charge vétérinaire, l'étendue des lésions cérébrales et l'état de santé global du chien. Bien que certains chiens se rétablissent partiellement ou totalement avec un traitement et une rééducation appropriés, d'autres peuvent présenter des séquelles permanentes. En général, une intervention rapide et une gestion attentive peuvent améliorer les chances de récupération. 

Chance de survie :  est-ce qu'un AVC peut entraîner la mort chez un chien de 14 ans ?

Un AVC peut entraîner la mort chez un chien de 14 ans, en particulier s'il est grave et non traité. Les AVC peuvent provoquer des dommages sévères au cerveau, entraînant des complications graves telles que l'œdème cérébral, l'hypertension intracrânienne ou la défaillance d'organes. Dans certains cas, malgré les soins médicaux, les chiens peuvent ne pas survivre en raison de l'étendue des lésions cérébrales ou de complications associées. 

Faut-il euthanasier un chien de 14 ans qui fait un AVC ?

La décision d'euthanasier un vieux chien victime d'un AVC dépend de divers facteurs, y compris la gravité, les chances de récupération, la qualité de vie future et le bien-être du chien. Dans certains cas, lorsque les souffrances sont trop grandes ou les séquelles trop graves, l'euthanasie peut être considérée comme une option pour mettre fin à la douleur et à la détresse du chien. Cette décision est souvent difficile et doit être prise en consultation avec un vétérinaire.

En conclusion, l'AVC touche plus souvent les animaux âgés. Le pronostic chez un chien de 14 ans dépend de sa cause sous-jacente et de la rapidité de prise en charge.