Aller au contenu principal
L’alimentation du chat âgé

L’alimentation du chat âgé

On estime qu’un chat devient sénior, lorsqu’il dépasse les 60% de son espérance de vie, c’est-à-dire vers l’âge de 7 ou 8 ans. Son métabolisme et ses besoins changent et son alimentation doit s’y adapter.

Les signes de vieillissement chez le chat

Les changements les plus perceptibles chez votre chat sont en général :

  • Une activité en baisse ;
  • Parallèlement, une tendance à la prise de poids ;
  • Des handicaps plus ou moins invalidants (arthrose, problèmes urinaires…) ;
  • Une perte progressive du goût et de l’odorat qui peuvent affecter son appétit.

Chacun de ces éléments est plus ou moins lié aux autres. Il est donc évident qu’une nourriture adaptée à son âge va être essentielle pour lui assurer un bien-être et une santé optimum pendant le plus de temps possible.

Le régime alimentaire pour chat âgé

D’une nourriture pour chat adulte, passez à une nourriture pour chat sénior tant que le vôtre n'a aucune maladie et après en avoir parlé à votre vétérinaire.

Les aliments pour chats âgés ont les caractéristiques suivantes :

  • Ils fournissent des protéines de grande qualité ;
  • Beaucoup contiennent également de la vitamine E ajoutée pour renforcer les défenses naturelles de votre chat ;
  • Ils contiennent beaucoup moins de calories. Votre chat maintient ainsi plus facilement son poids corporel optimal même avec un niveau d'activité en baisse.

En fonction de votre chat, vous pourrez choisir des recettes avec :

  • Des morceaux plus petits et plus mous pour l’aider à profiter au maximum de ses repas, dans le cas où il aurait une bouche sensible ou perdu quelques dents ;
  • Une teneur en viande plus élevée afin d’améliorer l'odeur et la saveur de sa nourriture pour le cas où il ait perdu un peu l’odorat et le goût.

Si votre chat âgé refuse de manger ses nouveaux aliments, consultez votre vétérinaire, pour savoir s’il n’y aurait pas une raison médicale à cela.

Variations de poids chez le chat âgé

Prise de poids

Étant donné que les chats en surpoids et obèses sont plus enclins à développer du diabète, des troubles urinaires et risquent d'avoir de l'arthrite, il est important d’être vigilant. Pesez votre chat régulièrement et alertez votre vétérinaire dès qu’il pèse plus de 20 % de plus que son poids normal.

Dans ce cas :

  • Il peut s’agir des effets d’une pathologie, il faut consulter ;
  • Peut-être faut-il passer à une recette sénior « light » ;
  • Peut-être n’est-il pas assez actif. Même âgé, un chat doit encore jouer, bouger. Bien sûr à un rythme adapté à ses capacités.

Perte de poids

De même, une perte de poids peut s’observer compte tenu d’une petite perte d’appétit. Ne vous affolez pas pour autant si cette perte de poids reste modeste.

En revanche si votre chat perd durablement plus de 20 % de son poids habituel, parlez-en à votre vétérinaire car il pourrait découvrir dans ce cas aussi, la présence d’une pathologie qu’il faudrait traiter.

Il conviendrait peut-être d’adopter certains réflexes pour améliorer l’appétit du chat :

  • Réchauffer la nourriture à la température ambiante ;
  • Ajouter une petite quantité d’aliment très savoureux, comme du thon ;
  • Varier la saveur et la consistance de la nourriture ;
  • Placer la nourriture plus à sa portée si votre chat a des difficultés à se déplacer.