Aller au contenu principal
epillets chien champs

Les épillets, un danger pour votre chien

De la fin du printemps à la fin de l’été, votre chien rencontrera des épillets s’il se promène dans des prairies, zones herbeuses, bords de chemins… Ils peuvent occasionner des blessures parfois graves.

Qu’est-ce qu’un épillet ?

Les épillets sont une partie des épis des graminées sauvages qui poussent un peu partout à la campagne. A maturité, les épis se dessèchent et tombent alors facilement.

Voir une photo d'un épillet

D’un côté, l’épillet se termine par une pointe très acérée et de l’autre, par des structures allongées bordées de barbillons.

Cette forme permet à l’épillet de :

  • Se ficher dans une partie du corps de votre chien ;
  • De progresser en s’enfonçant toujours plus loin dans la blessure ;
  • D’être très difficile à retirer, selon les endroits où il se loge.

Inoffensif en soi, l’épillet provoque donc des gênes et des blessures par sa seule présence. Si les blessures ne sont pas soignées, elles peuvent en revanche s’infecter et causer des dommages parfois graves.

Où se loge l’épillet ?

L’épillet ne choisit pas l’endroit où il va s’installer sur votre chien bien sûr mais, hormis quand il se prend dans les poils pour y former des nœuds, il se loge dans des endroits plus fragiles ou des cavités.

  • Les coussinets : dans ce cas c’est souvent le chien qui marche dessus. L’épillet se fixe entres les coussinets des pattes du chien, là où la peau est plus fine.
  • Les oreilles : un coup de vent et l’épillet s’engouffre dans l’oreille du chien, plus ou moins profondément. S’il n’est pas retiré à temps il peut s’introduire progressivement très loin dans le conduit auditif.
  • Le nez : votre chien a l’habitude de renifler un peu partout, au sol ou dans les herbes. L’épillet rentre alors dans une narine et n’en ressort pas.
  • Les yeux : l’épillet peut s’introduire sous une paupière et s’y accrocher.
  • Les parties génitales : que ce soit celles d’une femelle ou d’un mâle, l’épillet peut parvenir à s’y introduire.

Les signes à prendre en compte

Selon les endroits où vont se loger les épillets vous aurez beaucoup de mal à remarquer leur présence. Sauf pour les épillets qui s’emmêlent dans les poils, pour tous les autres cas, vous ne les verrez pas car ils sont bien cachés.

  • Au retour de toute promenade dans la campagne, inspectez bien le chien « sous toutes les coutures » pour essayer de les repérer ;
  • Des muqueuses rougies ou gonflées doivent attirer votre attention plus particulièrement. Un épillet a peut-être déjà provoqué une inflammation ;
  • Observez les comportements de votre chien : s’il boitille, s’il cligne des yeux frénétiquement, s’il se gratte les oreilles, s’il tousse fréquemment… il faut suspecter une gêne due à la présence d’un épillet.

Si vous tardez à faire retirer l’épillet, celui-ci, en fonction de sa localisation peut provoquer irritations, inflammations, œdèmes, et autres complications graves, notamment s’il est situé dans une oreille ou un œil.

Comment retirer un épillet ?

Si vous remarquez la présence d’un épillet :

  • Ne mettez pas de produit désinfectant sur la plaie, vous risqueriez de compliquer parfois l’intervention du vétérinaire.
  • N’essayez pas de retirer l’épillet s’il est enfoncé dans la peau ou une muqueuse, vous risqueriez de le casser à l’intérieur ou de blesser davantage votre chien.
  • Emmenez votre chien chez le vétérinaire qui retirera l’épillet avec une pince spéciale, et traitera la plaie.