Aller au contenu principal
chiennes chaleur

Les chaleurs de la chienne

Il est utile de connaître les cycles de fécondité de sa chienne pour pouvoir, lorsqu’elles apparaissent, prendre les mesures de protection adaptées. Ou au contraire pour favoriser une fécondation si vous souhaitez lui donner une descendance.

Le calendrier des chaleurs

Comme chez la plupart des mammifères, les chaleurs chez la chienne correspondent à la période d’ovulation. C’est pendant les chaleurs que la saillie par le mâle est efficace, en vue de la fécondation et de la reproduction.

La puberté est caractérisée par l’apparition  des premières chaleurs. En fonction de la race de votre chienne cela peut se produire plus ou moins tôt, mais en général vers l’âge de 7 mois.

Les plus petites races sont plus précoces que les grandes, chez lesquelles cela peut tarder jusqu’à l’âge de 20 ou 24 mois parfois, chez des races de molosses.

Ne soyez donc pas surpris si cela prend un peu de temps.

Les chaleurs se déclenchent chaque 6 mois en moyenne, avec, là aussi, des différences entre les races et même entre chiennes de même race. Si ces cycles différents ne doivent pas vous inquiéter, il faut en revanche veiller à ce qu’ils soient réguliers. Si l’intervalle entre les chaleurs de votre chienne passe de 4 mois à 6 mois puis à 8 mois et revient à 6 mois, il faut en parler à votre vétérinaire.

La ménopause chez les chiennes n’existe pas. Elles sont donc aptes à se reproduire toute leur vie, même si leur fertilité diminue fortement à partir de l’âge de 7 ou 8 ans, c’est-à-dire lorsqu’elles entrent dans leur période de vie sénior.

Les signes visibles des chaleurs chez la chienne

Pendant les chaleurs de votre chienne, celle-ci va connaître et vous montrer des signes plus ou moins visibles, qu’ils soient de nature comportementale ou physique.

Les changements comportementaux.

  • Votre chienne en chaleur peut être plus câline et collante ;
  • Elle peut devenir au contraire plus agressive avec vous ;
  • Elle peut aussi être agressive envers les autres chiennes ;
  • Elle peut avoir tendance à fuguer pour rechercher un mâle.

Les changements physiques chronologiques.

  • La vulve de la chienne commence à gonfler et les premières pertes de sang apparaissent ;
  • La vulve continue à grossir ;
  • Les pertes de sang s’interrompent ;

Toute cette période dure environ 3 semaines et c’est pendant la deuxième semaine que la probabilité que la chienne soit fécondée par le mâle est la plus importante.

La chienne ovule à chaque période de chaleurs, et peut donc entrer en gestation à chaque fois. Elle n’est féconde que 2 à 4 jours après l’ovulation. Au-delà, les ovules meurent.

A noter

Des cas particuliers de chaleurs existent qui doivent parfois être signalées à votre vétérinaire :

  • Les chaleurs silencieuses c’est-à-dire avec peu de manifestations visibles ;
  • Les chaleurs persistantes qui peuvent durer anormalement jusqu’à plus de 6 semaines ;
  • Les chaleurs fractionnées qui s’interrompent et reprennent de façon aléatoire en cours d’évolution…

Pendant les chaleurs et le début de la gestation, il est recommandé de ne pas administrer de médicaments à votre chienne sans l’avis de votre vétérinaire car ils peuvent avoir des conséquences négatives sur les futurs chiots. Par exemple un traitement vermifuge doit se faire avant la saillie.