Aller au contenu principal
cancer chien

Le cancer chez le chien

Le cancer est une pathologie qui touche malheureusement aussi les chiens. Les symptômes sont divers et nombreux, et parfois confondus avec les effets du vieillissement.

Difficulté du diagnostic de cancer chez le chien

Sachant que le risque zéro n’existe pas, mais sans rentrer dans une quelconque psychose, il est essentiel d’être attentif aux premiers signes de la maladie. L’espérance de vie du chien dépend très étroitement en effet de la précocité du diagnostic.

Dès que votre chien est âgé, il commence à se comporter différemment, et il ne faut surtout pas en conclure trop vite qu’il est vieux et que c’est parce qu’il est vieux qu’il change.

La plupart du temps, ce n’est pas un problème d’âge : quelque chose oblige le chien à diminuer son activité, altère son fonctionnement alimentaire ou comportemental, quelque chose que le premier réflexe impute à l’âge. C’est un piège pour le propriétaire qui ne s’alarme pas, ainsi que pour le vétérinaire. C’est pour cela, hélas, qu’en cancérologie, le diagnostic est souvent tardif.

Globalement, tout signe chronique et récidivant, tout symptôme un peu bizarre qui apparaît, disparaît puis revient, doivent amener à consulter et devront être pris en compte d’une manière rigoureuse lors de l’examen clinique par le vétérinaire. Ce sont ces signes, ces symptômes qui peuvent amener à un diagnostic précoce et le propriétaire est souvent le premier à pouvoir s’en rendre compte en observant son chien chaque jour.

Dans le doute, il faut aller voir son vétérinaire traitant : il connaît bien l’animal et sera le mieux à même de repérer ou de confirmer un changement anormal.

Si tel est le cas, il doit orienter très vite l’animal vers un centre de cancérologie vétérinaire pour un diagnostic de précision. Grâce à cela, on pourra réaliser un diagnostic très précoce et proposer des choix thérapeutiques qui vont augmenter l’espérance de vie de l’animal.

Les signes visibles potentiels d’un cancer chez le chien

  • Masse ou nodule
  • Ecoulement récurrent (sang ou autre) provenant de tout orifice
  • Plaie qui ne guérit pas
  • Perte de poids
  • Perte ou diminution de l’appétit
  • Tendance à boire davantage
  • Perte d’énergie, léthargie
  • Changement de comportement, agressivité
  • Boiterie, raideurs persistantes
  • Asymétrie du museau
  • Ventre qui grossit
  • Tendance nouvelle à tourner en rond
  • Difficulté à mâcher ou avaler
  • Difficulté à respirer, uriner ou déféquer

Les traitements du cancer chez le chien

Toutes les disciplines de la médecine vétérinaire ont fait d’énormes progrès et le matériel disponible dans les cliniques vétérinaires est de plus en plus performant.

Les cancers sont variés et les diagnostics plus ou moins précoces. Comme chez les humains, le traitement d’un cancer est souvent envisageable mais les contraintes peuvent être très lourdes :

  • Contraintes sur la durée du traitement ;
  • Contraintes sur la lourdeur des soins et des attentions que le propriétaire devra poursuivre souvent tout au long de la vie du chien ;
  • Contraintes budgétaires ;
  • Contraintes émotionnelles pour le propriétaire.

Sans doute plus que pour d’autres pathologies, une profonde réflexion avec votre vétérinaire sur l’opportunité et les conditions d’un traitement du cancer, est indispensable.